De quels pinceaux as-tu besoin?

Mon but ici n'est pas de passer en revue tous les pinceaux existants. Il y en a évidemment beaucoup et de toutes les formes possibles. Lorsqu'on débute en peinture, on ne sait pas trop quels pinceaux choisir et quelques conseils à ce sujet peuvent s'avérer utiles.

Je vais tout d'abord faire une grande division, assez simpliste je l'admet, en deux catégories:

les pinceaux à poils synthétiques (doux) et ceux à poils plus rigides (genre soie de porc). Le choix de l'une ou l'autre de ces catégories dépendra du résultat désiré. Je m'explique: quand on aime les effets de texture, voir les coups de pinceaux sur la toile ou encore travailler en frottis, il est préférable d'utiliser des pinceaux à poils rigides. À l'inverse, pour un résultat plus léché, peindre avec des pinceaux à poils doux est plus indiqué. C'est vraiment une question de goût. Je considère qu'il n'est pas nécessaire d'acheter une grande quantité de pinceaux lorsqu'on débute puisqu'il faut expérimenter afin de savoir ce que l'on préfère.

Voici donc quelques pinceaux que je suggère toujours à mes nouveaux élèves.


1- pinceaux plats carrés

2- pinceaux angulaires

3- pinceaux langues de chat

Ces pinceaux sont d'une utilité générale, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas une spécificité qui leur soit propre. Par contre, les pinceaux angulaires sont assez efficaces pour tirer des lignes ou faire des angles.

Je suggère d'avoir deux de chaque type; un de 1 ½ pouces (environ) et un plus petit.


Maintenant, voyons des pinceaux un peu spéciaux, qui eux, en revanche, ont un usage bien particulier.

Tout d'abord le pinceau éventail

On se sert de ce pinceau pour de multiples usages:

pour peindre des cheveux, des sapins, du gazon, une cascade d'eau, des mouvements dans l'eau, entre autres.

Je recommande de s'en procurer un avec des poils rigides (au début, du moins). Pourquoi? Parce que lorsqu'on applique la peinture, pour faire des sapins par exemple, les poils ne se déforment pas en s'élargissant sur la toile, même quand il gorgé de peinture. Ils gardent leurs forme. Avec du poil synthétique, on pourrait s'en servir pour mêler les peinture, faire du sfumato. Mais il faut savoir que dès qu'il sera mouillé, les poils vont se coller ensemble et dans ce cas, on n'obtient pas le résultat escompté.

S'en procurer seulement un, de largeur moyenne, est suffisant pour débuter.



Le traînard (ou traceur)



Reconnaissable à ses longs poils, et à ne pas confondre avec le pinceau pour petits détails, sert à peindre de petites branches d'arbres, des tiges, des brindilles, des cheveux, bref, de fines lignes.


Comme les poils (synthétiques) sont assez longs, il est très difficile de l'utiliser avec un amas de peinture. On doit donc ajouter assez de médium à peindre pour diluer la peinture jusqu'à obtenir une consistance d'encre.


Un seul pinceau de la sorte suffit lorsqu'on débute. Par contre, il est préférable d'en choisir un qui ne soit pas trop gros.




Le blaireau