La texture de l'écorce






Donner l'impression de textures en dessin n'est pas chose aisée puisque nous sommes confrontés à seulement deux dimensions.

En peinture, nous avons l'avantage de pouvoir utiliser des pâtes à texturer. Peindre sur des supports rigides nous offre plus de possibilités.

Sur le papier, c'est plus difficile. Bien sur, nous pourrions travailler sur un carton épais pour techniques mixtes, ce qui faciliterait le processus. Mais si nous optons pour une simple feuille de papier, l'ajout de toute matière le moindrement pesante affecterait la durabilité de notre support.

Il est à remarquer par contre que c'est matière de goût et que chaque artiste procède avec une approche qui lui est particulière. Pour ma part, je préfère éviter.


Alors, comment donner l'impression de texture. Il faut d'une part s'appliquer à bien rendre les différentes tonalités que comportent notre sujet (se référer à l'article sur les valeurs tonales). On ne peut donner l'effet de profondeur et de dimension sans cela. Deuxièmement, le ''coup de crayon'' est important. Je m'explique: j'ai l'habitude d'estomper mes dessins, mais pour cette étude des troncs d'arbres, j'ai plutôt utiliser la méthode des gris optiques. Tout a été fait par traits, et en aucune façon je n'ai eu recours à l'estompage.

Voyons sur l'image suivante les différents troncs que j'ai dessinés.

Celui de gauche et celui du centre sont construits avec des traits à la verticale et parfois en diagonal. Chaque trait n'est peut-être pas visible puisqu'il y en a beaucoup.

Celui de droite a été fait avec des traits de contour; des traits légèrement courbés pour représenter la rondeur de l'arbre. Dans les parties plus sombres du tronc, il y a évidemment plus de traits, à l'instar des deux autres arbres.


Maintenant, il faut tenir compte de l'emplacement des arbres dans un paysage. Si je n'ai qu'un arbre et qu'il est bien en évidence au premier plan, j'aurais probablement tendance à le dessiner avec beaucoup de définition, comme ceux de l'image. Par contre, si les arbres se trouvent à l'arrière scène, il en est autrement. Ceux du deuxième plan seront plus définis que ceux du troisième plan. Et ceux qui sont très éloignés seront à peine esquissés. C'est ce qui me donnera un effet de profondeur dans mon paysage.


Avant de se lancer dans l'élaboration d'un paysage (ou de quelques autres sujets d'ailleurs), il peut être avisé de faire quelques études au préalable. Ne serait-ce que pour le plaisir de l'exercice et l'amélioration de notre habileté.