Évaluer la perspective sans utiliser des points de fuite

Bon, ok, tu prends une feuille, une règle et un crayon et c'est parti, tu veux travailler la perspective. La règle, très utile dans ce cas. Mais il y a des fois où tu ne peux pas t'en servir. Exemple: tu décides de dessiner une nature morte disposée devant toi sur une table ou bien tu es à l'extérieur devant un beau paysage. Difficile de se servir d'une règle et de faire des points de fuite. Bien sur, si tu t'y connais un peu, çà va forcément aider. Tu peux estimer les angles selon tes connaissances acquises. Si tu débutes, l'exercice peut être ardu. Alors je me propose de t'aider un peu. Il s'agit de savoir bien observer. En fait, il faut apprendre à évaluer les angles à vue d'oeil, et pour cela, il y a un moyen facile d'y arriver. Tu dois t'imaginer des lignes horizontales ou verticales sur lesquelles tu vas évaluer les angles par rapport à celles-ci. Les exemples suivants vont t'aider. Çà peut paraître mélangeant au début, mais il s'agit seulement de comprendre le principe.


Photo de référence:

6/689062/Pixabay




Si on observe cette tasse, il est clair que la base est plus petite et qu'elle va en s'élargissant vers le haut. J'ai donc des angles.

La façon simple d'évaluer ces angles est de les comparer à des lignes verticales.

La distance entre ces lignes et les contours de la tasse (représentés par les lignes en pointillés) te donne les angles à respecter.



Photo réf: Kelseyue2/Pixabay


















À la base de la cabane, à partir de chaque coin, je dresse une ligne verticale. J'évalue alors l'espace entre ces lignes et les contours de la cabane.

Je fais la même chose pour trouver les angles du toit.


Maintenant, pour la base de la cabane et celle du toit, j'utilise plutôt des lignes horizontales. Il faut toujours partir des coins. Je ferais le même processus pour le petit perchoir.


Compliquons un peu les choses avec ces derniers exemples.


Ces livres sont tous posés à l'horizontal sur une surface. Je préfère donc dresser des lignes de comparaison horizontales. Ainsi, j'ai trois lignes de référence. Les lignes en pointillés suivent les contours du livre. Les espaces 1, 2 et 3 me donnent les angles à respecter.


Toujours pour ce premier livre, le même principe est appliqué.


Passons au deuxième livre. J'évalue toujours mes angles à partir de ces lignes. J'aurais pu faire de même pour le dessus, mais je te laisse le soin de le faire.


Évaluation des angles pour le côté de ce livre.


L'autre côté du livre.


Pour le troisième livre. Toujours mes lignes horizontales et les lignes de contour du livre pour trouver les angles.


Le dessus droit de ce livre.


Le dernier livre. Même processus.


Évidemment, çà fait beaucoup de lignes. Il s'agit seulement de bien comprendre le principe. Sur une feuille de papier, c'est tout de même plus facile. Par contre, si tu dois dessiner ou peindre d'après nature, il te faudra évaluer tout cela à l'oeil. Mais de faire cet exercice par écrit te permet de mieux comprendre comment trouver les angles en perspective. Il te faut habituer ton oeil à bien observer. Et comme dans bien des choses dans la vie, la facilité vient avec la pratique.


J'ai joint le dessin des livres pour que tu puisses faire toi-même cet exercice.


Livres
.pdf
Download PDF • 47KB