Tutoriel: Comment dessiner des sapins






Ha, les sapins! Qu'ils soient petits, gros, denses, dégarnis ou enneigés, on les aime tellement. Et si on est un tant soit peu artiste et que l'on aime les paysages, il est évident qu'un jour l'autre, on soit tenté de les dessiner (ou de les peindre). Mais avec toute la bonne volonté, il arrive des fois (au début, tout au moins) où les aspirations dépassent la réalité. Et cela peut être très décourageant. Bien sur, avec la pratique et la persévérance, on peut arriver à nos fins. Mais quelque fois, un petit coup de pouce s'avère nécessaire.

Et justement, je te propose ici ce petit coup de pouce qui, je l'espère, pourra bien t'aider.


Alors, je vais plutôt débuter par te démontrer quelques petits détails qu'il ne faut pas faire (je me base là-dessus sur les dessins de mes propres élèves). Voyons donc en image ce que çà donne.


Les deux exemples comportent des erreurs communes aux élèves débutants, à savoir: tendance à positionner les branches à égales distances, de la même longueur et le tronc est souvent apparent. De sorte qu'on ne peut retrouver le volume et la circonférence des sapins.


Maintenant, j'ai fait des exemples en montrant l'évolution d'un dessin pour que ce soit plus facile à visualiser. Il faut bien comprendre ici qu'il s'agit de ma façon de procéder. Chaque artiste a la sienne. Il faut prendre ces exemples comme un point de départ et par la suite y adapter sa propre personnalité.






Avec un crayon 2H, je fais une esquisse

du ''squelette'' du sapin.

Il est préférable de débuter assez

pâle à ce stade. Cette étape n'est qu'un guide.

À remarquer: j'ai mis des branches sur

le devant du tronc.









2- Toujours avec le crayon 2H, je dessine des petits traits évoquant l'effet des aiguilles. Ceci se veut une illusion. Si mon sapin serait bien en évidence au premier plan, il est tout probable que les détails seraient plus marqués. J'ai également foncé les branches sur le devant du tronc pour ne pas les perdre.








3- Avec un crayon 2B ou 3B, j'accentue les traits déjà faits et j'en rajoute d'autres.

Je fonce un peu plus le centre du sapin à l'arrière pour faire ressortir les branches du devant.

Au besoin, je rajoute d'autres branches ainsi que des aiguilles. Parfois, il est nécessaire aussi d'effacer des

traits sur le devant pour dégager des branches.
















4- Il est maintenant temps d'utiliser un crayon 5B ou 6B afin de vraiment donner plus de contraste et du volume à notre sapin.

Je reprends du haut vers le bas, en obscurcissant le centre et je rajoute des branches pour rendre le sapin plus dense encore.

J'ai eu recours à mon efface pour bien déterminer les branches du devant.







Autre façon de faire

Après avoir enduit mon estompe de graphite (si tu ne possède pas de poudre de graphite, tu n'a qu'à frotter ton crayon sur l'estompe), j'ai fait des traits du centre vers l'extérieur. Au préalable, j'ai très légèrement dessiné un tronc. J'ai utilisé mon efface pour esquisser les branches du devant. Puis j'ai procédé de la même manière que précédemment, sauf que j'ai employé plus souvent l'estompe. J'aurais pu donner un effet plus flou si je n'avais pas autant détaillé mes branches ( ceci est matière de goût).


Maintenant, voyons un sapin enneigé. C'est plus simple qu'il n'y paraît. Pour cet exemple, j'ai utilisé une estompe. Et la gomme à effacer est ma meilleure alliée dans ce cas.


Tout d'abord, examinons le cas d'une seule branche.

J'ai commencé par salir mon papier avec mon estompe (qui a été préalablement enduite de graphite). Puis j'ai esquissé une branche et ouvert un espace blanc pour la neige avec ma gomme à effacer.

Avec un crayon 2B, j'ai renforcé mon ébauche et rajouté des aiguilles. Pour la dernière étape,

il faut utiliser une crayon 5B ou 6B puisqu'il faut obtenir un fort contraste. Les aiguilles sont alors plus détaillées et la tonalité du centre de la branche est accentué. J'ai également ''blanchi'' la neige en effaçant un peu plus. À remarquer: à la base de la neige, j'ai très légèrement passé mon estompe pour donner plus de volume.


Quand on dessine un sapin enneigé, c'est le même processus.





1- En premier lieu, poser une mince couche de

graphite. La raison de cette étape: si je veux obtenir

la blancheur de la neige, il me faut un fond sur lequel je peux effacer.

2- Une esquisse du sapin très légère avec l'estompe (ou bien y aller tout simplement avec le crayon 2H, comme le premier sapin du haut).

3-Avec un crayon 2B, je commence à détailler les branches. Mais il ne faut pas appuyer trop avec le crayon car il faut effacer pour la neige.

4- Au fur et à mesure, j'ajoute des branches et je dégage un espace blanc avec l'efface.












On peut voir ici le résultat. Tout est en place, il s'agit maintenant d'accentuer les contrastes.

D'autres branches seront probablement ajoutées ainsi que de la neige. Je le mentionne encore ici parce que c'est important: il est essentiel de faire un dessin pâle car sinon, si le papier est saturé de graphite, il sera très difficile d'obtenir une neige blanche.















Le dessin final.

À quelque place, j'ai posé un peu de graphite

avec l'estompe autour du sapin afin de faire

ressortir la blancheur de la neige.

J'aurais pu accentuer le noir au centre du sapin,

mais je me suis arrêté là, le but étant ici de faire une petite démonstration de la progression du dessin et non d'en faire une oeuvre d'art.


Je te propose de visualiser la vidéo suivante sur ce tutoriel; c'est encore mieux.