Les couleurs complémentaires et les gris colorés

Mis à jour : mai 6


J'ai parlé brièvement des couleurs complémentaires dans un article intitulé Le Cercle Chromatique. Je vais donc résumé un peu avant d'élaborer sur les gris colorés.

Le cercle chromatique comporte des couleurs primaires (rouge, bleu, jaune), des couleurs secondaires (orange, vert, violet) et des couleurs tertiaires (jaune-orangé, rouge-orangé, rouge-violet, bleu-violet, vert-bleu et jaune-vert).

Les couleurs complémentaires sont celles qui sont à l'opposé sur ce cercle chromatique.

BLEU et ORANGE

ROUGE et VERT

JAUNE et VIOLET

Ceci représente le trio des couleurs complémentaires, mais il va sans dire que les autres couleurs du cercle chromatique, exemple: vert bleuté et rouge orangé, le sont tout autant puisqu'elles se trouvent à être également à l'opposé sur le cercle.


J'ajoute ici que les couleurs du cercle sont pures car elles n'ont pas une couleur complémentaire dans leur composition. Lorsqu'on ajoute, ne serait-ce qu'une simple petite part de sa complémentaire, la couleur perd de sa pureté. On obtient de cette façon des tons rompus. Cela nous donne des nuances de bruns et de gris. Et si on ajoute à ces mélanges du blanc, nous obtenons de gris colorés. Mélangées en différentes quantités, elles donnent une multitude de teintes d'une belle richesse. Si les gris colorés sont moins vibrants que les couleurs pures, ils sont tout aussi beaux. Évidemment, c'est une question de goût aussi. Certains artistes sont enclins à travailler avec les couleurs pures, d'autres, non. Mais au-delà de cet aspect, ces gris colorés sont très utiles dans la composition artistique. Les gris colorés, de par leur moindre vibrance, vont donner un aspect d'éloignement dans un arrière-plan.

À l'inverse, les couleurs pures semblent se rapprocher de nous. Si tu mets le même jaune au premier et au dernier plans, cela va donner un peu un effet de confusion. De même, un vert obtenu avec le jaune et le bleu seulement donnera plus l'impression d'être à l'avant-plan comparativement à un autre dans lequel il y a une part de rouge, qui est la complémentaire du vert (cela donne un ton rompu).








Tu peux constater ici la différence entre des tons purs et rompus.


En terminant, je te montre quelques échantillons des mélanges de complémentaires additionnés de blanc.











Fichier à télécharger

Document 7
.pdf
Download PDF • 168KB




Vidéos sur les couleurs reliés:

https://youtu.be/8ujFRwcdtns

https://youtu.be/dh0UgrsSD9G