L'utilisation des glacis en peinture


Il va sans dire, il existe plusieurs techniques en peinture, que ce soit à l'huile ou à l'acrylique, pour ne nommer que ces deux médiums. Et dépendamment du résultat désiré, cela nécessite quelque fois du matériel particulier. Il en est ainsi de la technique du glacis.

Cette technique consiste en la superposition de plusieurs fines couches de peintures en transparences. On peut peindre un tableau en glacis dans son entièreté ou seulement apporter quelques nuances supplémentaires à une couleur sous-jacente. Et pour se faire, tu auras besoin d'un médium: à l'huile, on utilise un médium à peindre (j'aime bien utiliser un médium séchant rapidement) et pour l'acrylique, un médium à glacis. Bien que ce dernier soit expressément conçu à cet usage, j'ai tout de même déjà employé un simple médium mat pour acrylique afin d'obtenir l'effet de transparence. Pour ce qui est du médium séchant rapidement, je te conseille, si jamais tu t'en sers, de ne pas laisser traîner ton pinceau sans l'avoir nettoyé; çà sèche effectivement plus vite.


Pour la technique: tu mélange ton médium avec une toute petite part de ta couleur. Et il est primordial d'appliquer ton mélange de glacis sur une peinture qui est totalement sèche.


Comme déjà mentionné plus haut, tu peux peindre ton oeuvre uniquement en glacis, comme par exemple, dans la technique du glacis en grisaille (esquisse en noir et blanc sur laquelle on ajoute les couleurs par glacis) ou bien seulement en appliquant les glacis de couleurs à certains endroits.


Voici deux exemple dans lesquels j'ai appliqué un glacis.




Au départ, les deux chaussons étaient de la même couleur. Pour les besoins de la cause, j'ai ajouté un glacis bleu sur l'un deux. Ce qui me donne une teinte violacée.

Ainsi, tu peux modifier un élément de ta toile sans avoir à le refaire au complet, simplement en modifiant la teinte. C'est beaucoup plus facile de cette façon. Et comme la couche de peinture en-dessous est sèche, il n'y a aucun inconvénient à enlever ton glacis si tu n'aimes pas le résultat. Tu peux l'enlever entièrement ou partiellement.



Maintenant, si on part du principe qu'une ombre est en transparence (on voit toujours l'objet même s'il est dans l'ombre), la technique du glacis est très appropriée.

Ici, par les flèches, j'ai indiqué les zones d'ombre. Je n'ai pas peint ces parties en plus foncé dès le départ. Tout le chapeau a été peint uniformément. Par la suite, j'ai appliqué un glacis dans ces parties. Et puisque le médium utilisé sèche rapidement (celui-ci était à l'huile), j'ai pu appliquer un deuxième glacis le jour d'après. On peut superposer plusieurs couches de glacis et de couleurs différentes. Imagine les beaux effets qu'on peut obtenir. C'est vraiment une belle technique.

Bien sûr, pour ceux qui aiment des effets de texture sur une toile, ce n'est peut-être pas une manière de peindre qui les attirera puisque que le résultat est assez léché. Mais un glacis de couleur s'applique tout de même sur de la texture.

Autre petit détail, il est préférable d'utiliser un pinceau à poils souples, justement pour ne pas laisser de marques.


Document à télécharger

Les glacis en peinture
.pdf
Download PDF • 141KB

Il est strictement interdit de reproduire de quelque façon que ce soit toutes oeuvres présentées sur ce site.  Les créations demeurent la propriété de l'artiste.